« Ils faisaient des onctions d’huile à beaucoup de malades et les guérissaient »   Saint Marc (6 ;13)

L’onction des malades, par laquelle l’Eglise recommande les fidèles dangereusement malades au Seigneur souffrant et glorifié pour qu’il les relève et les sauve, est conférée en les oignant d’huile et en prononçant les paroles prescrites dans les livres liturgiques.

1 L’onction des malades peut être administrée au fidèle qui, parvenu à l’usage de la raison, commence à se trouver en danger pour cause de maladie ou de vieillesse.

2 Ce sacrement peut être réitéré, si le malade après guérison, tombe de nouveau gravement malade, ou si, au cours de la même maladie, le danger s’aggrave.

(CEC, 998, 1004)

Comment reçoit-on le sacrement des malades ?

« Comme tous les sacrements, l’onction des malades est une célébration liturgique et communautaire, qu’elle ait lieu en famille, à l’hôpital ou à l’Eglise, pour un seul malade ou pour tout un groupe d’infirmes. » (C.E.C. §1517)
Les prêtres sont les ministres de ce sacrement qui peut être demandé et reçu plusieurs fois au cours de la vie.

Une célébration communautaire a lieu une fois par an sur la paroisse.

Ce sacrement peut être demandé à titre individuel

 

Contact : Accueil de la paroisse : 4 rue St Christophe – 02 41 87 58 45 – cathedrale@diocese49.org